freeostorrent.fr : les sources

Vous trouverez à l’adresse indiquée ci-après, les sources du projet freeostorrent.fr (front-end php + mysql à xbt tracker) : https://github.com/mumbly58/freeostorrent Evidemment, je n’ai pas inventé la poudre, loin de là, … mais Suite »

freeostorrent.fr : bittorrent au service du Libre !

Quelques jours après le lancement de piratix.fr.nf, le site et le tracker ont été désactivés : le nom de piratix, trop confus, trop “choquant” pour beaucoup n’était pas approprié au projet. Aussi Suite »

 

Tails Linux : confidentialité et anonymat, pour tous et partout

4515379_5_fe5a_ill-4515379-1207-tails_e806ac634968c7179b9bd84ce8b86290

Tails Linux est un système d’exploitation complet destiné à être utilisé depuis un DVD, une clef USB ou une carte SD indépendamment du système installé sur l’ordinateur. C’est un logiciel libre basé sur Debian GNU/Linux.
Tails est un système live dont le but est de préserver votre vie privée et votre anonymat. Il vous permet d’utiliser Internet de manière anonyme et de contourner la censure quasiment partout où vous allez et sur n’importe quel ordinateur. Tails ne laisse aucune trace de ce que vous avez fait, sauf si vous le demandez explicitement.

Tails est livré avec de nombreuses applications, configurées avec une attention particulière accordée à la sécurité : navigateur web, client de messagerie instantanée, client email, suite bureautique, éditeur d’image et de son, etc.

Tails dépend du réseau d’anonymisation de Tor pour protéger votre vie privée en ligne :

  • tous les logiciels sont configurés de manière à se connecter à Internet via Tor
  • si une application tente de se connecter à Internet directement, la connexion est automatiquement bloquée pour des raisons de sécurité.

Tor est un logiciel libre et un réseau ouvert qui vous aide à vous défendre contre une forme de surveillance qui menace les libertés individuelles et la vie privée, les activités et relations professionnelles confidentielles, et la sécurité d’État connue sous le nom d’analyse de trafic

Tor vous protège en faisant transiter vos communications au sein d’un réseau distribué de relais hébergés par des volontaires partout dans le monde : il empêche quiconque observant votre connexion Internet de savoir quels sites vous visitez, et il empêche le site que vous visitez de savoir où vous vous trouvez.

En utilisant Tor vous pouvez :

  • être anonyme en ligne, en cachant votre emplacement,
  • vous connecter à des services qui seraient censurés sinon ;
  • résister à des attaques qui bloquent l’utilisation de Tor, grâce à des outils de contournement tels que les bridges.

L’utilisation de Tails ne modifie pas le système d’exploitation installé sur l’ordinateur. Vous pouvez donc l’utiliser que vous soyez chez vous, chez un ami ou à la bibliothèque du coin. Une fois votre DVD, clef USB ou carte SD Tails retirée de l’ordinateur, celui-ci peut redémarrer sur le système d’exploitation habituel.

Tails est spécialement configuré pour ne pas utiliser le disque dur de l’ordinateur, pas même l’espace swap. Le seul espace de stockage utilisé par Tails est la mémoire RAM, qui est effacée automatiquement à l’extinction de l’ordinateur. Vous ne laisserez donc aucune trace, que ce soit du système Tails ou de ce que vous avez fait, sur l’ordinateur. C’est pourquoi nous le qualifions d'”amnésique”.

Cela vous permet de travailler sur un document sensible sur n’importe quel ordinateur tout en empêchant la récupération de ces données une fois l’ordinateur éteint. Bien sûr, vous pouvez toujours sauvegarder vos documents sur une clef USB ou un disque dur externe afin de les garder pour une prochaine utilisation.

Tails comprend également une sélection d’outils de protection de données utilisant un chiffrement robuste:

Edward Snowden utilisait également le système d’exploitation Tails Linux pour assurer la confidentialité de ses communications… (www.01net.com/editorial/618336/pourquoi-edward-snowden-a-utilise-tails-linux-pour-organiser-sa-fuite/)

A voir sur : https://tails.boum.org/index.fr.html

A télécharger sur : http://www.freeostorrent.fr/tails-i386-1-2-3

A télécharger sur : http://www.freeostorrent.fr/tails-i386-1-3

Adresses mail Hotmail : ça coince chez OVH ?

mail

… ou plutôt non : c’est OVH qui coince chez Hotmail !

Oui je sais ! Vous allez me dire : me qu’est-ce que tu fous avec une adresse hotmail ? Ben c’est pas moi, c’est l’autre !!!

Plus sérieusement, les adresses IP de chez OVH sont blacklistées chez Hotmail. Pour preuve ceci :

Et on fait quoi avec ça ?

freeostorrent.fr : les sources

logo-freeostorrent.fr

Vous trouverez à l’adresse indiquée ci-après, les sources du projet freeostorrent.fr (front-end php + mysql à xbt tracker) : https://github.com/mumbly58/freeostorrent

Evidemment, je n’ai pas inventé la poudre, loin de là, … mais ça a le mérite de fonctionner pas trop mal. De plus, hormis des gros projets (xbtit, etc.) servant principalement à des sites illégaux, il n’existe pas aujourd’hui de front-end “épuré” ou sous forme de blog simple.

Le code du site, après quelques adaptations dans les “fichiers qui vont bien” (config.php), devrait assez bien s’exporter. C’est PDO qui a été choisi pour “travailler” avec MySQL, notamment en employant autant que possible les “requêtes préparées”.

HOPE IT HELPS !

freeostorrent.fr : bittorrent au service du Libre !

logo-freeostorrent.fr

Quelques jours après le lancement de piratix.fr.nf, le site et le tracker ont été désactivés : le nom de piratix, trop confus, trop “choquant” pour beaucoup n’était pas approprié au projet.
Aussi , je vous présente : http://www.freeostorrent.fr, site web de partage libre de la famille de http://www.freetorrent.fr
Pour rappel, l’objectif de freeostorrent.fr est de rassembler des OS libres (Systèmes d’exploitation) et de les proposer au téléchargement par l’intermédiaire du protocole Bittorrent.
Déjà une trentaine de torrents d’OS libres disponibles.

Freeostorrent.fr remet à jour l’éternel problème auquel a déjà été confronté freetorrent.fr : concentrer les sources de partages des médias ou les multiplier ?

Je suis de l’école de ceux qui pensent que plus il y a de sources, mieux c’est ! C’est aussi simplement du vécu : si un serveur tombe en rade, on peut récupérer l’iso (ou le média) ailleurs !
Pour ce qui est de la maintenance et de la mise à jour des isos de distributions : ce sont les membres du site qui vont orienter cette “mise à jour régulière”, en participant à la vie du site, selon leurs découvertes, leurs goûts, leurs coups de cœurs. Il ne s’agit aucunement de réaliser un annuaire “complet” des distributions Gnu/linux, des xBSD, etc. Ce n’est ni dans mes compétences, ni dans des objectifs cohérents pour ce projet…

Evidemment, il y a un travail de modération. Comme il ne s’agit que d’iso d’OS, il sera un peu moins important que sur freetorrent.fr où nous avons dû mettre un système de modération où tous les torrents proposés doivent être validés par un admin avant d’être rendus public…
A voir dans le temps… on s’adaptera :)

piratix.fr.nf : un simple tracker bittorrent réservé aux OS libres

05305288-photo-logo-bittorrent-inc

EDIT : piratix.fr.nf n’est plus en ligne ! Freeostorrent.fr le remplace.

piratix.fr.nf propose de rassembler des OS libres (Systèmes d’exploitation) et de les proposer au téléchargement par l’intermédiaire du protocole Bittorrent.

Piratix est un “YAPFXFE” (Yet Another Project For Xbtt Front-End), un projet visant à créer un front-end au tracker bittorrent XBT d’Olaf Van Der Spek. Ecrit en C++, ce tracker offre de très bonnes performances et consomme peu de ressources. XBT stocke ses données dans une base MySQL. XBT est un tracker “pure” qui n’offre pas de “frontend”.
Le but du projet Piratix est donc de proposer un “frontend” en PHP + MySQL. C’est un très bon exercice pour qui veut apprendre ou revoir “le monde du php” ainsi que celui du protocole Bittorrent …
Ce site est en perpétuelle évolution et développement (voir version en bas de page) mais il est parfaitement fonctionnel. Merci de faire remonter tout disfonctionnement… et vos remarques/critiques constructives.
J’ai cruellement besoin de relecture du code, corrections, améliroations, etc. Si vous avez un petit moment pour m’aider, ce sera un grand plaisir. Envoyez-moi un message depuis la page Contact.

Debian Wheezy (serveur Kimsufi OVH) en français

debian-logo

Ça fait des jours que je lutte : impossible de passer mon serveur Kimsufi Debian Wheezy en français (avec les accents, l’euro et tout le tintouin…).
La doc Debian officielle semble dépassée. Car, si on se contente de faire un traditionnelle dpkg-reconfigure lcoales, rien ne change. On retrouve une sortie de la commande “locale” qui ressemble à ça :
$locale
LANG=POSIX
LC_CTYPE="POSIX"
LC_NUMERIC="POSIX"
LC_TIME="POSIX"
LC_COLLATE="POSIX"
LC_MONETARY="POSIX"
LC_MESSAGES="POSIX"
LC_ALL=

Pas simple lorsqu’on bosse pas mal en console sur l’édition de fichiers html, php, etc. Dès qu’il y a un peu de texte (fichiers de traduc, commentaire, …), ca donne des choses horribles !

Mais j’ai fini par trouver la parade. En fait, elle est simple et se fait en 3 étapes :
1 – Éditer le fichier /etc/locale.gen, laisser tout commenter (avec le signe #) et ajouter en haut de fichier :
fr_FR ISO-8859-1
fr_FR.UTF-8 UTF-8
fr_FR.UTF-8@euro UTF-8
fr_FR@euro ISO-8859-15

… puis lancez locale-gen.
2 – Éditer le fichier /etc/default/locale et placez-y ceci :
LANG=fr_FR.UTF-8
LANGUAGE=fr_FR:fr

3 – Dernière étape : on édite le fichier .profile dans son /home et on place la ligne suivante :
: ${LANG:=fr_FR.UTF-8}; export LANG

On se déconnecte et à la reconnexion, on a bien les accents, le signe euro, etc. et si on lance la commande locale, on a bien :
$ locale
LANG=fr_FR.UTF-8
LANGUAGE=
LC_CTYPE="fr_FR.UTF-8"
LC_NUMERIC="fr_FR.UTF-8"
LC_TIME="fr_FR.UTF-8"
LC_COLLATE="fr_FR.UTF-8"
LC_MONETARY="fr_FR.UTF-8"
LC_MESSAGES="fr_FR.UTF-8"
LC_PAPER="fr_FR.UTF-8"
LC_NAME="fr_FR.UTF-8"
LC_ADDRESS="fr_FR.UTF-8"
LC_TELEPHONE="fr_FR.UTF-8"
LC_MEASUREMENT="fr_FR.UTF-8"
LC_IDENTIFICATION="fr_FR.UTF-8"
LC_ALL=

Arch Linux : mon desktop de mai 2014

archlinux-logo

Arch Linux
XFCE4 + thème Ambiance Crunchy + Ubuntu Studio icons
Octopi
Conky manager
Menu Whisker

Capture d'écran - 02052014 - 10:08:32

Mon desktop de Noël sur mon 2ème PC : Archlinux

Capture d'écran - 20122013 - 09:07:07

Capture d'écran - 20122013 - 09:07:07

SteamOS : C’est du Debian, pas du Ubuntu ! (Et vlan ! In your face !)

steam_os

Et oui : SteamOS est disponible depuis quelques heures… Enfin une version beta et Valve prévient que cette version est à réserver “aux plus intrépides des hackers”. Rien que ça ! Et Ô stupeur : SteamOS est basé sur Debian (Wheezy 7.1) et pas sur Ubuntu comme présenti depuis quelques moi.
Pourquoi ? Dans la “SteamOS FAQ” Valve nous dit que Debian leur permet “de proposer une expérience totalement personnalisée de SteamOS”, ce qu’Ubuntu ne permet visiblement pas, malgré le fait qu’Ubuntu est recommandé pour les utilisateurs “classiques” (desktop users).
Cela confirme la tendance actuelle à propos d’Ubuntu et surtout mon point de vue : Ubuntu ne s’est-il pas “sabordé” dans le monde impitoyable du Libre et plus particulièrement celui de GNU/linux en utlisant des méthodes propres aux géants américains (Apple, Microsoft) ? Pub, contrats commerciaux, etc. Dans ce monde “privateur”, Ubuntu n’est-il pas aller trop loin ? Malwares et autres “amazon links” n’auront-ils pas finalement la peau d’Ubuntu ?

Le “SteamOS Debian installer” se trouve ici : http://repo.steampowered.com/download/SteamOSInstaller.zip

Manjaro Linux : l’alternative Gnu/Linux la plus cohérente ?

Capture d'écran - 11122013 - 20:09:50

Au sujet de Gnu/Linux, il y a 2 écoles :
– les Pro “user friendly” qui se basent sur un constat simple : pas le temps (compétences) de passer 3 plombes à configurer un système Gnu/Linux. Il faut du concret, du rapide, du simple et du fiable !
– les “barbus” qui au contraire, pronent le “fait main”. Disposer d’un système basique pour le “construire”, par étapes, et obtenir un environnement “aux p’tits oignons”, fiable et adapté… quitte à y passer quelques heures.

Aujourd’hui, ces 2 écoles semblent se retrouver dans 2 types de distributions Gnu/Linux :
– toute la sphère des Ubuntu, Mint, etc. adaptées au “commun des mortels”. L’installation de ce type de distribution se fait en général en “2 clics de souris…” et permet d’obtenir rapidement un système complet (très complet …) ayant des ressemblances flagrantes avec Windows.
– et puis les distributions qualifiées de “non adpatées aux débutants” qui doivent être “domptées”. Outre Debian qui pourrait être à cheval sur les 2 types, actuellement ArchLinux représente la distribution la plus répendue la “moins adaptée” aux débutants. La phase d’installation représente un handicap, pour certains, à surmonter, pour pouvoir ensuite “construire” son système par touches successives (réseau, environnement graphique, applications diverses, …).

Inconvenients ? Du temps à passer devant sa machine, des recherches préalables … et quasi continues, des connaissances plus pointues (partitionnement, locales, configuration du serveur graphique, etc.)
Avantages ? Un système vraiment adapté à ses besoins, dépouvu de “fioritures”, maîtrisé, fiable. En fait une liberté quasi totale, de l’environnement de bureau en passant par les applications les plus courantes, etc.

Et si une distribution pouvait allier les avantages de stabilité et de liberté qu’offre Arch Linux sans toutefois imposer à l’utilisateur d’être un “expert” et d’avoir à préparer de longue date l’installation du système (comment installer ArchLinux sans le wiki … ou un bon tuto ?)

Il semble que ce type de distributions fleurissent aujourd’hui (Manjaro, Antergos, etc.). Les nombreux utilisateurs d’Arch Linux y trouveront-ils un intérêt ? (moins de temps passé à configurer ? Rapidité ? simplicité ?). En effet, Manjaro par exemple, permet d’installer en quelques clics une base d’Arch Linux assaisonnée de diverses “améliorations” prêtes-à-l’emploi. Et d’ainsi pouvoir bénéficier d’un système fiable, puissant et communautaire comme l’est ArchLinux.

Ce qui signifierait qu’Ubuntu et autres dérivés ne sont pas fiables ou communautaires ? Communautaires OUI, très certainement. Fiable : tout est relatif … et subjectif lorsqu’on aborde de type de discussion technique. Surtout lorsque notre cher R. Stallman fait passer le message : “N’utilisez plus Ubuntu, c’est mal ! Dans Ubuntu, il y a des spyware !” (http://www.fsf.org/blogs/rms/ubuntu-spyware-what-to-do, http://www.framablog.org/index.php/post/2012/12/08/stallman-ubuntu-espion)

Toujours est-il que cette réflexion, je l’ai eu depuis quelques mois. Pour moi, il était évident que, après plus de 15 ans d’utilisation de Gnu/Linux, l’idée d’installer Arch Linux (ce que j’ai fait !) n’était pas handicapant. Un bon tuto plus tard et l’affaire “était dans le sac” !
Mais en voyant poindre des distributions plus “abordables”, j’ai tout de suite “pesé le pour et le contre”. Avoir une bonne base Arch Linux, facilement installable et configurable, c’est pour moi, bien évidemment, une excellente idée.

J’ai choisi Manjaro. Je l’utilise depuis quelques mois avec bonheur.

Et vous ?

Capture d'écran - 11122013 - 20:09:50